nOS AMIS a samkedj ( SÉNÉGAL)

OBJECTIFS

Les membres de l'association DESTINATIONS SOURIRES, au contact de situations de vie précaire et (ou) défavorisées, ou, qui en ont connaissance, souhaitent apporter leur concours à la réalisation de projets visant à une amélioration des situations rencontrées.

 

lOCALISATION

Notre premier chantier se situe dans un village isolé de la communauté rurale de Diasse au Sénégal. Après consultation de l'ensemble des représentants de ce village, il a été décidé en premier lieux de réhabiliter l'école.

 

 

 

 

PROJETS

Après la réfection des toitures, des salles de classe, le remplacement des portes et fenêtres et un lifting du mobilier, construction d'un bloc sanitaire complet. Ensuite la visite du logement de l'équipe enseignante nous a conduit à aménager dignement ces locaux.

Puis, la superficie du poste de santé à été doublée. 

Il nous faut maintenant l'équiper et le doter à minima de mobilier nécessaire et d'une table d’accouchement.

 

 


Ce que nous souhaiterions faire ....


Forts de 10 années d'expérience, nous serions très heureux de vous faire partager notre approche de ce pays. Les Sénégalais appellent les résidents des clubs  ou autres hôtels " les prisonniers !

Il est vrai que les grilles qui atteignent parfois 4 mètres de haut font penser à une prison, dorée certes, mais, ou nul indigène ne peut pénétrer de peur qu'il ne vole le chaland. Cette surenchère à l'insécurité condamne les touristes à ne voir que ce que l'on leur montre, et occulte bien évidemment tout contact avec la dangereuse population ... 

Nous vivons quant à nous à l'intérieur d'un village dans une villa tout confort, nous conduisons nos voitures (prudemment) nous allons dans les marchés surpeuplés, et nous rencontrons des gens. Personne ne nous importune et tout le monde nous dit bonjour. On m'appelle Domdom et on me sourie. On me rappelle une rencontre ....un jour....  j'avais oublié, pas lui ! 

Nous allons à Samkedj sans prévenir de peur que tout le village ne se rassemble et nous fasse fête. Tout va toujours bien même si la vie est très dure. Personne ne se plaint et la solidarité est élevée ici au rang de devoir, mais un devoir bienveillant, naturel.

Nous allons aussi dans l'école du village ... à la rencontre des difficultés. Il n'y a plus d'eau dans cette école de 350 enfants ... Les batteries qui alimentent la pompe sont foutues ! Un petit coup de pouce et c'est résolu.

Dans ce pays ou une femme de ménage travaille 8 heures et ne reçois que 3 €, 6€ si elle est très bien payé, le moindre pépin est souvent sans réponse. Nous pouvons aider, pas d'assistanat mais un coup de main. 

C'est le pays de la "Téranga" que nous aimons. 

Chaque année nous louons des hébergements et proposons à nos amis de venir partager ces expériences.

Les conditions de vie sont dures : l'eau ne descend guère en dessous des 28 degrés à la mer comme à la piscine, la température ambiante nous contraint souvent à vivre en maillot, la vie est très chère et le poisson hors de prix  'la sole de belle taille à 1 Euro, le turbot la lotte et les crevettes fraîches à 6 € le kilo ! 

Il y a de belle choses à voir, cela vous le savez déjà, mais nous vous les montrerons " autrement"

Alors,  prêts à endurer ce calvaire ? 

VENEZ AVEC NOUS !